Fanélie CARREY-CONTE » Pour la fin de la circulation automobile sur les Berges de Seine